Mesures sanitaires – Covid

Madame, Monsieur,

Avec la définition préexistante de cluster, il est apparu qu’un grand nombre de mises en quarantaine avait lieu dans l’enseignement fondamental, une classe étant fermée dès qu’un 2e cas était détecté dans les 14jours (et qu’aucune source de contamination extérieure à la classe n’était connue). Cette situation pour les enfants fréquentant l’enseignement maternel ou primaire, seul groupe d’âge n’ayant pas accès à la vaccination, contraste avec la réalité de la population adulte (reprise du travail en présentiel, réouverture des bulles, assouplissements dans l’HORECA, etc.) et a pour effet que les mesures pouvaient être perçues comme disproportionnées avec des effets néfastes sur la continuité des apprentissages comme sur le bien-être des élèves.

Sur base de la CIM Santé élargie aux Ministres de l’Enseignement, les élèves de l’enseignement fondamental sont désormais assimilés au statut des personnes entièrement vaccinées et la période de référence des clusters a également été adaptée et est passée de 14j à 7j. En d’autres termes, pour l’enseignement maternel et primaire :

  • Si un enfant du groupe/classe est un cas confirmé de Covid-19, les autres enfants sont contacts à bas risque
  • Si dans les 7 jours un 2e cas est détecté dans le groupe/classe (sauf si l’enquête épidémiologique démontre que les infections ont probablement été contractées en dehors de la classe (par exemple par des membres infectés du ménage) ou si l’enseignant est testé positif, tout le groupe/classe est considéré comme contacts à haut risque (comme précédemment, sauf pour la période de référence).
    Les enfants pourront alors réaliser un test et sortir de quarantaine si celui-ci est négatif, comme pour les personnes entièrement vaccinées (comme précédemment deux tests doivent être réalisés, à J1 et J7).

Nous continuons par ailleurs à travailler à un allègement des mesures de tracing. L’hypothèse d’autres assouplissements pour les enfants sera prochainement abordée, en fonction de l’évolution de l’épidémie, avec le souci de trouver le meilleur équilibre entre l’intérêt des enfants et les préoccupations sanitaires.


En vous remerciant pour votre attention.

Caroline Désir, Ministre de l’Education

Bénédicte Linard, Vice-Présidence, Ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et de les Droits des Femmes

A propos M. Frédéric

Secrétariat de le Retraite du Sacré-Cœur
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés